Télécharger la fiche

Comment faire un pansement à un chien ou un chat ?

Un pansement est un outil de protection d’une plaie pour éviter qu’elle ne se contamine de bactéries ; il sert également à absorber les sécrétions de la plaie. Ne pas mettre de pansement pour faire « respirer  la plaie » est une bonne solution dans la seconde partie de cicatrisation, pas au début.

Quel est le matériel nécessaire ?

Le pansement doit être posé proprement, c’est-à-dire qu’il est nécessaire d’avoir les mains propres et d’être dans un environnement propre pour le faire.

Pour faire un pansement à un chien ou un chat il faut :

  • un point d’eau ;

  • des ciseaux ;

  • de l’antiseptique* et du savon ;

  • des compresses propres ou mieux stériles ;

  • des bandes crêpes ;

  • des bandes adhésives de type strap.

Il ne faut pas utiliser de coton dont les filaments vont coller à la plaie et empêcher la cicatrisation. Il faut éviter des bandes autoaggrippantes sur les membres qui ont tendance à serrer et faire un garrot.

Les circonstances d’apparition de la plaie

Votre animal a subi une intervention chirurgicale et est rentré à la maison avec un pansement ; malheureusement, votre animal se l’est enlevé, que faire ?

Dans ce cas précis, la plaie induite chirurgicalement est propre et stérile. Il suffit de désinfecter la plaie avec un antiseptique classique* et de refaire le pansement à l’identique en fonction de la zone opérée.

Si l’animal a particulièrement tendance à essayer de l’ôter

Voir le paragraphe « Solutions complémentaires ».

Votre animal s’est battu avec un congénère ou s’est blessé au cours d’une promenade et a une plaie, que faire ?

Une ouverture de la peau, d’autant plus qu’elle a été réalisée par une morsure s’infecte très vite. Pour pouvoir mettre un pansement dessus, il faut absolument nettoyer et désinfecter correctement la plaie :

  • couper les poils autour de la plaie ;

  • retirer les débris présents dans la plaie (poils, débris végétaux, petits cailloux, terre) ;

  • laver la plaie au savon antiseptique et rincer abondamment ;

  • désinfecter avec un antiseptique classique*.

Si la plaie est associée à un saignement abondant ou une section de muscle ou de tendon, ou si elle est restée sans soin plus de 6 heures, il est nécessaire de consulter un vétérinaire.

Comment faire un pansement ?

Les animaux sont recouverts de poils et les pansements qui collent bien sur notre peau d’humain n’ont souvent aucune efficacité sur le pelage des chiens/chats.

Aussi, les animaux n’ont pas la sagesse de garder un pansement sans y toucher.

Pour ces deux raisons, il faut toujours essayer d’enrouler le pansement autour d’un membre ou du corps et il faut faire en sorte d’utiliser du matériel qui sera adhérent sur les poils.

Pour une plaie sur un membre, après avoir nettoyé et désinfecté la plaie comme expliqué au-dessus, il faut poser une compresse sur la plaie, la faire tenir par une bande crêpe en faisant le tour du membre. Une bande adhésive est ensuite posée de bas en haut, en dépassant d’au moins 1 à 2 cm de part et d’autre de la bande crêpe.

Il est très important de ne pas serrer le pansement, sous peine qu’il fasse un effet de garrot : lorsque l’on met les bandes autour du membre, elles sont simplement posées mais pas tendues. Il faut être particulièrement vigilant avec les bandes dites « autoagrippantes » qui ont une fort pouvoir de striction et peuvent générer des phénomènes de garrot.

Le pansement entoure la patte pour tenir correctement

Pour une plaie sur le thorax ou l’abdomen, il est également illusoire de coller un pansement sur les poils. De la même façon, on choisira de poser une compresse sur la plaie, de la faire tenir avec une bande crêpe qui entoure le thorax ou le ventre de l’animal. L’ensemble est ensuite recouvert d’une bande collante.

Sur la tête ou sur une oreille, un pansement ne tiendra que s’il s’enroule autour de la tête

Les solutions complémentaires

Votre animal a tendance à enlever sans cesse le pansement, essaie de se lécher, contre cela il existe différentes solutions :

  • le port d’une collerette, si elle s’avère souvent difficile dans les premier temps est parfois nécessaire pour que l’animal ne touche pas à son pansement ;

  • pour les plaies sur le thorax, il est possible d’utiliser un vieux tee-shirt pour protéger le pansement ;

  • pour les plaies basses de l’abdomen ou des pattes arrières il est possible de faire porter un pantalon souple d’enfant, troué pour passer la queue ;

  • sur les membres, il est possible d’utiliser de vieilles chaussettes pour protéger les pansements, éventuellement maintenues par une bande de sparadrap ;

  • des solutions « toutes prêtes » existent par les Petshirt® qui sont en vente chez votre vétérinaire, et dans les magasins spécialisés.

Protéger le pansement du léchage et des intempéries

Les pansements doivent rester propres et secs, il faut donc les protéger des intempéries et de l’humidité lorsque l’animal va dehors. Pour cela, il est possible d’utiliser des manteaux étanches ou d’emballer les pansements de patte dans un sac en plastique ou avec du film alimentaire le temps de la promenade. Il ne faut pas laisser cette protection étanche le reste du temps.

Quand changer le pansement ?

Un pansement doit être changé dès qu’il est souillé par des sécrétions et dès qu’il est humide par de l’eau extérieure.

Toute odeur anormale ou sécrétion abondante laisse présager une infection de la plaie et doit motiver une visite chez votre vétérinaire

*Les antiseptiques utilisables chez le chien et le chat :

  • Les dérivés du chlore comme le Dakin® ou l’eau de Javel diluée (verser 1 ml d’eau de Javel dans un verre doseur et remplir jusqu’à 200 ml) ;

  • Les dérivés de l’iode comme la Bétadine® ou la povidone iodée ;

  • La chlorhexidine comme le Cytéal® ou Diaspetyl®;

  • Les ammoniums quaternaires comme la Biseptine® 

Coordonnées

  • CLINIQUE VETERINAIRE A'CROC VETO
    12 AV DU 14 JUILLET
    93600 AULNAY SOUS BOIS
  • Tél : 0148661196

Vidéos