Télécharger la fiche

Peut-on estimer l’espérance de vie chez le Chien ?

Les chiens vivent de plus en plus vieux et en meilleure santé, grâce aux progrès de la médecine vétérinaire (soins, alimentation, outils de diagnostic, traitements, etc.). Mais si la vieillesse est une notion assez subjective, l’espérance de vie est une donnée statistique qui varie principalement en fonction de la taille du chien, de sa race et de son mode de vie. Les deux extrêmes sont le dogue de Bordeaux (espérance de vie moyenne de 5,5 ans) et le caniche (espérance de vie moyenne de 14,2 ans). Il semblerait que le record de longévité soit de 28 ans chez le chien !

Qu’est-ce qui influence l’espérance de vie d’un chien ?

Toutes races confondues, on estime généralement qu’un chien vit en moyenne 11 ans. Mais de nombreux facteurs de variation interviennent.

La taille du chien

Plus la taille du chien augmente, plus son espérance de vie diminue. Selon une étude* menée au Japon, à grande échelle (300 000 chiens environ), la longévité moyenne est de :

  • 14,2 ans pour les races de petit format (5 à 10 kg),
  • 13,6 ans pour les races de format moyen (10 à 20 kg),
  • 12,5 ans pour les races de grand format (20 à 40 kg),
  • 10,6 ans pour les races de format géant (plus de 40 kg).

Les chiens de très petit format ou toy (moins de 5 kg) font exception à la règle : ils ont une espérance de vie plus limitée que les chiens de petit format : 13,8 ans en moyenne.

> On estime que l’espérance de vie diminue d’une demi-année par tranche de 10 kg supplémentaires.

À format égal, les chiens croisés vivent en moyenne presque 1 an de plus que les chiens de pure race.

Le tempérament du chien

Différentes études ont montré que, à format égal, les chiens obéissants et disciplinés vivent plus longtemps que les chiens dissipés et turbulents. De même, toujours à format égal, les chiens de races réputées pour leur calme et leur placidité vivent plus vieux que les races nerveuses et dynamiques. Cela est assez logique : les chiens obéissants et calmes ont moins de comportements « à risque » mettant leur vie en danger.

> Les terriers (border terrier, West Highland white terrier et Jack Russell terrier) ont en général une espérance de vie assez longue ; le fox terrier aurait tendance à faire exception, comme la plupart des chiens très actifs.

Enfin, comme chez l’homme, l’anxiété et le stress chronique diminuent l’espérance de vie des chiens. Il semblerait que le principal trouble du comportement responsable de la diminution de l’espérance de vie soit la peur des étrangers. Là encore, c’est assez logique : les troubles comportementaux peuvent entraîner des comportements à risque (fuites…) ou des demandes d’euthanasie de la part des propriétaires.

Certaines prédispositions raciales

Les cancers sont les principales causes de mortalité, surtout dans les races de grand et très grand formats. Le bouvier bernois et le boxer par exemple sont réputés pour leur faible espérance de vie, en raison d’une forte prédisposition aux cancers dans ces races.

Peut-on estimer l’espérance de vie d’un chien ?

Les chiffres donnés précédemment sont des moyennes. Il existe donc forcément des « exceptions qui confirment la règle » : des petits chiens qui décèdent avant l’âge de 10 ans ou des très grands chiens qui dépassent les 15 ans… C’est ce que l’on appelle la variabilité individuelle. Il est d’ailleurs possible, quand le chien avance en âge, d’affiner son espérance de vie : les auteurs de l’étude japonaise citée plus haut ont calculé le pourcentage de risque qu’un chien d’un âge donné décède dans l’année qui suit, en fonction de son format. Les résultats sont donnés dans le tableau suivant.

> On note que le risque de décéder dans l’année est un peu plus élevé chez les jeunes chiens de moins de 2 ans. Puis le chiffre diminue à 2-3 ans et augmente ensuite naturellement.


Pourcentage de risque qu’un chien décède dans l’année qui suit en fonction de son âge et de sa taille.

Par exemple, un chien de format géant qui atteint l’âge de 9 ans a environ 17,2 % de risque de décéder dans l’année qui suit. Alors qu’un chien de petit format qui atteint ce même âge n’a que 2,8 % de risque de décéder dans l’année, soit 6 fois moins.

Peut-on établir une correspondance entre l’âge d’un chien et celui d’un homme ?

Contrairement à ce que l’on croit, il ne suffit pas de multiplier par 7 l’âge du chien pour obtenir son âge « humain » car il n’ a pas de relation linéaire entre les deux. En revanche, on peut utiliser le tableau suivant.

Tableau de comparaison entre l’âge d’un chien (selon sa taille) et l’âge humain.

Bien sûr, les chiffres donnés dans cette fiche pour l’espérance de vie sont des statistiques, à interpréter avec prudence. Quoi qu’il en soit, pour maintenir votre chien senior en pleine forme le plus longtemps possible, apportez-lui des soins réguliers (vaccination, traitements antiparasitaires externes et internes) et une alimentation de qualité. Faites-lui pratiquer un exercice régulier, adapté à sa condition physique. N’hésitez pas à demander à votre vétérinaire des « bilans gériatriques » réguliers pour mettre en avant le plus rapidement possible un éventuel problème de santé.

* M. Inoue, A. Hasegawa, Y. Hosoi, K. Sugiura (2015). A current life table and causes of death for insured dogs in Japan. Preventive Veterinary Medicine 120, 210–218.

Coordonnées

  • CLINIQUE VETERINAIRE A'CROC VETO
    12 AV DU 14 JUILLET
    93600 AULNAY SOUS BOIS
  • Tél : 0148661196

Actualités

Toutes les actualités

Vidéos

Canopia-Vet - Allergie alimentaire
Toutes les vidéos